• Prix Calliope 2013

    Prix  Calliope 2013

     

    150px-Muse_Glyptothek_Munich_266.jpg

          Prix européen CALLIOPE

    (du grec : Kalliopé "femme à la belle voix")

    la plus éminente des muses, muse de l'éloquence, mère d'Orphée

    Bar01.gif

    récompense un(e) jeune auteur(e) au talent prometteur

    en poésie, littérature, artiste

    ce Prix n'est pas attribué tous les ans

    Bar01.gif

         ( prix créé en 2013)

    *

      drapeau13.gif

           CarolineBoideě

                                                  Photo Raphaël Gaillarde

    CAROLINE  BOIDÉ

     

    Prix  Calliope 2013

    Auteur de romans :

    Comme un veilleur attend l’aurore, édition Léo Scheer, septembre 2008

    Les Impurs, Serge Safran éditeur, janvier 2012

     Auteur d’émission radiophonique :

    « Une jeunesse algérienne » pour France Culture – Sur les Docks. Diffusion : 21 novembre 2012

     Prix littéraires :

    Les Impurs, Prix du Conseil général de l’Ain (10/12)

    Les Impurs, Prix Européen Calliope 2013

    Les Impurs dans la sélection du Prix Cabourg du roman (18/04/12)

    Les Impurs dans la deuxième sélection du Prix de la Closerie des Lilas (06/03/12)

    Les Impurs dans la première sélection du Prix Charles Oulmont (décembre 2012)

    Les Impurs dans la sélection du Prix Jeunes romanciers (avril 2013)

     Extraits des retombées média du roman Les Impurs :

    Presse écrite :

    Le Figaro, Mohammed Aïssaoui (10/05/12)

    Livres Hebdo, Avant-critique, Véronique Rossignol (18/11/11)

    Notre temps, Olivier Calon (février, daté du 15/01/12)

    Valeurs actuelles, Alfred Eibel (26/01/12)

    La LIBERTÉ (de Fribourg, Suisse), Daniel Fattore (21/01/12)
    Service littéraire, « On trouve ça bien » (janvier 2012)
    Libération, Alexandra Schwartzbrod (02/02/12)
    VICTOIRE, supplément du Soir (+ blog), Vincent Engel (25/02/12)
    24 heures (SUISSE), Claude Amstutz (11-12/02/12)
    Dernières Nouvelles d’Alsace, Veneranda Paladino (19/02/12)
    Revue Orients, Yohanan Lambert (mars 2012)

    L’Express, Marianne Payot (29/03/12)

    Le Matricule des anges (avril 12)

     Télévision :

    TF1 « Au Field de la Nuit », (27/02/12)

     Radios :

    FRANCE CULTURE, Du jour au lendemain, Alain Veinstein (18/04/2012)

    Radio Aviva (+ web), Jonathan Gazo (Montpellier) (03/01/12)

    Radio Aligre (+ web), Les jeudis littéraires, Ph. Vannini (05/01/12)

    RCF, Au fil des pages, Élise Fischer (disponible sur le Net) émission diffusée le 21/02/12 à 21h. Radio Chalom Nitsan 89.3 MHz/FM, émission “Pause Littéraire” (10h à 10h30), Jean-Jacques Biton (06/02/12) 

    RadioJM "Paris, culture & spectacles", Monique Naccache

     Extraits :

     « Caroline Boidé, à l’aube de ses trente ans, donne une voix lyrique et vibrante à ses personnages, habités d’un amour utopique, aux frontières du mystique. De ces alliances des âmes, par-delà les corps, que rien ne peut rompre. »

     Véronique Rossignol, Livres Hebdo

     « Un roman plein de senteurs, de lumière et de sang, sensuel et lyrique, parfois jusqu’à l’excès. »

     Alexandra Schwarztbrod, Libération

     « Caroline Boidé bâtit un récit impressionnant, dense et poétique. Elle y glisse des sortes de “Je me souviens” (d’Alger en avril 1955 à Batna en mai 1962) où des moments de bonheur perdus alternent avec des massacres de plus en plus nombreux. Difficile de dire, du fait du sujet, qu’un tel roman est superbement écrit. C’est pourtant le cas. Des pages fortes où le merveilleux côtoie l’horreur. »

     Mohammed Aïssaoui, Le Figaro littéraire

     « Très beau livre sur les rapports difficiles entre juifs et arabes. Mademoiselle Boidé a un ton, un style, une âme. Et, mieux encore : un tempérament. »

     Service littéraire :

     « Le roman de Caroline Boidé est d’une grande qualité littéraire. On en voit peu qui sondent avec bonheur la part la plus furtive d’un amour éperdu. »

     Alfred Eibel, Valeurs actuelles

      « Servi par une écriture d’une rare qualité émotionnelle, ainsi qu’un total souci d’authenticité, ce roman me semble un chef- d’œuvre. »

     Claude Amstutz, 24 heures

      «Voilà un grand moment de lecture dont l’intensité dit si bien cet amour et cette guerre qui se confondent. »

     Hélène Camus, Tournez la page

     

     Manifestations :

    20/01/12 : Lecture et signature aux Cahiers de Colette (rue Rambuteau 75004 Paris)

    26-29/05/12 : Invitation au Festival Etonnants voyageurs de Saint-Malo. Participation à plusieurs tables rondes

    07/10/12 : Invitation au salon du livre d'Ambronay

    17/10/12 : Table ronde au Musée d’art et d’histoire du judaïsme dans le cadre de l’exposition « Juifs d’Algérie »

    18/05/13 : Invitation au salon de Grignan dans le cadre des rencontres du IIe titre 2013

     Revue :

    Texte paru dans Harfang, à l’invitation de l’auteur Jacques Serena, n° 34, 2009

                                                       

    la remise de ce Prix a été effectuée le :
    samedi 8 juin 2013 à 14 heures
    Espace culturel Mompezat
    16 rue Monsieur le Prince 75006 Paris
    (métro : Odéon ou Luxembourg)
     
    « CV Charles CiccioneLivre d'OR »