• Prix Dante

     

    Prix Dante

    PRIX  DANTE  2019

    Prix Dante

    Prix Dante

     

    Prix Dante

    Prix Dante

    FRÉDÉRIC JACQUES TEMPLE

    (poésie * roman * récits * nouvelles * essais * traductions * radio)

    *

    Frédéric Jacques Temple, né le 18 août 1921 à Montpellier, est un écrivain et poète français. Très diverse dans sa forte unité, son œuvre comprend des poèmes, des romans, des récits de voyage et des essais. On lui doit également des traductions de l'anglais

    À partir de 1943, il participe avec le Corps Expéditionnaire Français du Général Juin à la Campagne d'Italie (Les Abruzzes, Monte Cassino, le Garigliano). De cette expérience de la guerre, qui le marque profondément, témoignent un récit comme "La Route de San Romano" et ses "Poèmes de guerre" (1996).

    En 1946, il se trouve au Maroc où il dirige les pages littéraires d’un hebdomadaire et contribue à créer des jardins maraîchers dans le désert. C’est le début d’une correspondance avec l’écrivain américain Henry Miller.

    Revenu à Montpellier en 1947, il collabore à la Radio Régionale et se lie d’amitié avec Joseph Delteil et Blaise Cendrars; il lui rendra hommage dans son poème "Merry-go-round".

    Il est nommé en 1954 directeur de la Radiodiffusion Télévision Française (RTF, puis ORTF et FR3) pour le Languedoc-Roussillon, poste qu’il occupera jusqu’en 1986.

    Très diverse dans sa forte unité, son œuvre comprend des poèmes, des romans, des récits de voyage et des essais.

    Ses premiers recueils de poèmes ont été réunis dans une "Anthologie personnelle" (Actes Sud 1989) plusieurs fois rééditée, qui a obtenu le prix Valery-Larbaud 1990.

    Parmi les recueils publiés depuis, plusieurs ont fait l'objet d'une collaboration avec un peintre comme "À l’ombre du figuier" (2002), avec Alain Clément ou "Ode à Saint-Pétersbourg" (2004) avec Pierre Soulages. Il a également publié cinq récits (chez Actes Sud) ainsi que des traductions et des biographies.

    "J'écris quand ça me chante, et ça me chante souvent", sourit Frédéric Jacques Temple, un verre de whisky à la main. A 97 ans, poète, romancier, essayiste, traducteur ou journaliste, il poursuit une oeuvre nourrie par de solides amitiés et un intense goût de la vie.

     Regard vif, précision du verbe, délicatesse, humour, le poète reçoit sous la véranda de sa maison d'Aujargues (Gard) car son bureau est "un foutoir" et ponctue la conversation par son grand rire. "C'est une machine à vivre", sourit sa femme.  

    En 2013, "FJT", comme le surnomme ses amis, a reçu le prix Apollinaire pour son oeuvre poétique, qui, comme ses romans "Les Eaux Mortes", "Un cimetière Indien, "L'Enclos", "la Route de San Romano" ou "Le Chant des Limules", mêlent enfance languedocienne, cassure de la guerre, élan vers l'ailleurs, rencontres émerveillées avec les artistes, les oiseaux, les plantes...

    "Mon écriture de base, c'est la poésie. Le reste, c'est selon les circonstances de la vie. Ecrire pour moi, ce n'est pas une carrière, c'est simplement le résultat de ma vie", dit-il.

    *****

     https://fr.wikipedia.org/wiki/Frédéric_Jacques_Temple

     

    Prix Dante

     

     

    « Prix Charles Ciccione