• Prix Horace

     

    Prix Horace Prix Horace

     

    PRIX européen

     HORACE

    2020

    Prix Horace

     

    Prix Horace

     

    Prix Horace

    Marie Carme Figuerola Cabrol 

    Professeure des Universités en Espagne

     

    Parutions :

    Malika Mokeddem, La nuit de la lézarde (La nit de la sargantana, Edicions El Jonc, Països Catalans)

    Alexandre Dumas, Le capitaine Pamphile (El capità Pàmfil, Pagès Editors, Lleida) 

    Michele Desbordes, La robe bleue (El vestit blau, Pagès Editors, Lleida)

    Chistine Angot, Un amour impossible (Un amor impossible,Pagès Editors, LLeida)

    Colette Fellous, Le Petit Casino (El Petit Casino, Pagès Editors, Lleida)

    (24 articles de revues * 28 collaborations)

     

    Bref CV du candidat/candidate :

    Actuellement Professeure des Universités à la Faculté de Lettres de  l’Université de Lleida où elle enseigne la Langue et la Littérature française et francophone. Elle a consacré sa thèse, qui a mérité le Prix Extraordinaire de Doctorat, à Jean-Richard Bloch. Nombreuses de ses publications portent donc, sur la littérature d’entre-deux-guerres et sur des auteurs tels que Roger Martin du Gard, Georges Duhamel, Paul Nizan ou Jean-Richard Bloch. Le deuxième axe qui attire son attention est centré sur le phénomène de la littérature populaire où elle s’est occupée d’auteurs tels que Jules Verne ou Michel Zévaco. Plus récemment elle focalise ses efforts sur la littérature féminine, territoire dont l’ampleur se concrétise à travers le regard sur des écrivaines françaises et francophones, notamment George Sand, Delly, Irène Némirovsky, Maïssa Bey, Malika Mokeddem, Fawzia Zouari, Léonora Miano entre d’autres.

    Un autre volet -mais non des moindres- de sa recherche vise les aspects de la réception littéraire et culturelle dans le domaine franco-catalan-espagnol. A cet égard elle a fait partie de l’équipe de recherche interuniversitaire dont le projet a versé sur « Traducció i recepció de les literatures ». En conséquence, elle a réalisé des études de traductions publiées dans la Péninsule ibérique prenant comme source des ouvrages français : George Sand, Jules Verne ou Jean-Richard 

    Docteur en Philologie Romane (français). Diplôme obtenu à l’Universitat de Barcelona en 1990. Auteur d’une thèse portant comme titre Jean-Richard Bloch: Pensamiento y creación a été publiée en 2002. La thèse verse sur la pensée de l’écrivain dans ses essais.

     Son activité de recherche s’est constamment développée depuis 1992 et elle porte en particulier sur la langue et la littérature françaises contemporaines. Elle s’est occupée d’intellectuels appartenant à la période d’entre-deux-guerres tels que Roger Martin du Gard, Georges Duhamel ou Jean-Richard Bloch. Un deuxième volet de sa recherche vise les aspects de la réception littéraire et culturelle dans le domaine franco-catalan-espagnol. A ce sujet, elle a fait des études de traductions publiées dans la Péninsule ibérique à propos d’ouvrages français ; dans d’autres cas son analyse vise l’influence que des écrivains français ont exercée sur ses homologues espagnols (Narcís Oller, Pérez Galdós, Pardo Bazán). Un troisième axe qui a attiré son attention se centre sur le phénomène de la littérature populaire où elle s’est occupée d’auteurs tels que Jules Verne ou Michel Zévaco. Les projets de recherche dans lesquels elle a participé mettent en relief ses intérêts. Ainsi le prouvent des titres comme La narrativa contemporánea hispano-francesa: la novela popular, La narrativa popular: el ejemplo de Alejandro Dumas y de Paul Féval. Repercusión en España, La Douleur, étude thématique pluridisciplinaire et interculturelle i Literatura popular y cultura mediática en España: estudio de la representación del dolor. Les résultats ont souvent été exposés à l’occasion d’une trentaine de colloques ou journées scientifiques auxquels elle a participé.

    En gestion, dès nos jours elle a été chargée de la Viceprésidence aux relations internationales et développement entre 2004 et 2011 à l’Université de Lleida où, entre 1998  et 2003, elle avait occupé le poste d’adjoint à la Viceprésidence d’Activités culturelles et projection universitaire. En ce moment elle est vice doyenne à la Faculté des Lettres.