• Prix Senghor des Arts

     

     Prix Arts Senghor 2013


       PRIX  EUROPÉEN FRANCOPHONE
    des  ARTS
    LÉOPOLD  SÉDAR  SENGHOR

       2018

     

    Prix Senghor des Arts

    Prix remis en Roumanie :

    Prix Senghor des Arts

    Prix Senghor des Arts

    Prix Senghor des Arts

     

    Prix Senghor des Arts   Prix Senghor des Arts

    Prix Senghor des ArtsPrix Senghor des Arts

    Prix Senghor des Arts

     

    Prix Senghor des Arts

     

     

     

     

     

    Prix Senghor des Arts

    ROUMANIE

    Prix Senghor des Arts

    SILVIU  ORAVITZAN

     

    BIOGRAPHIE : 

     Silviu Oravitzan est né le 4 octobre 1941 à Ciclova-Montana, dans le comté de Caraş-Severin. Le père, Joseph Cretu (1908-1976), était un enseignant. Mère, Ecaterina Creţu, née Iliescu (1911-1981), était aussi enseignante. Entre 1947 et 1951, Oravitzan a fréquenté l'école primaire dans son village natal. Entre 1951 et 1957, il a été élève du lycée "General Dragalina" à Oraviţa. Dans les années 1958-1960 il a suivi les cours de l'Institut Pédagogique de Timisoara, et entre 1960 et 1963 ceux de l'Université de Timisoara, la Faculté des Beaux-Arts. En 1983, il obtient la bourse d'études Logos à Paris. En 1984, il a reçu la bourse d'études Peer Mattsson Foundation (Suède). De 1963 à 1970, il était professeur de dessin au Lycée "Iulia Hasdeu" et au Lycée "Coriolan Brediceanu" de Lugoj. De 1985 à 2006, il a été directeur de la Pro Art Gallery à Lugoj. Depuis 1997, il est professeur à l'Université Ouest de Timisoara, à la Faculté des Beaux-Arts (classe du professeur Constantin Flondor). Depuis 2005, il est affilié à l'Institut roumain d'études inter-orthodoxes, interconfessionnelles et interreligieuses (INTER).

     

    EXPOSITIONS :

    La première exposition que Silviu Oravitzan expose avec Vladimir Streletz et Tudor Tudan date de 1966 au Dacia Hall de Lugoj. De nombreuses autres expositions ont été organisées au fil des années, parmi lesquelles: 1968 - Librairie "Mihai Eminescu", Timisoara; 1969, aux côtés de Tudor Tudan - Dalles Hall, Bucarest; 1972 - Galerie Galateea, Bucarest; 1976, Quatre artistes roumains - Manchester (Grande-Bretagne); 1981 - Hôtel Rithymina, Crète (Grèce); 1981 - Aix-la-Chapelle (Allemagne); 1982 - Galerie Pro Arte, Lugoj; 1983 - Galerie Domani, Munich (Allemagne); 1984 - Fondation Avulian Gulbechian Lisbonne (Portugal); 1987 - Galerie Helios, Timisoara; 1989 - Meinz (Allemagne); 1989 - Galerie des Sculptures, Paris (France); 1992 - Meisenheim (Allemagne); 1994 - Musée d'art du Banat, Timişoara; 1994 - Centre d'art et de culture, Mosonmagyarovaros (Hongrie); 1996 - Galerie des Sculptures, Paris (France); 1996 - La Galeria, Luxembourg; 1997 - Centre culturel français, Timisoara; 1998 - Genève (Suisse); 1998 - Budapest (Hongrie); 1998 - Centre Culturel Roumain, Vienne (Autriche); 1999 - Palais des Arts, Marseille (France); 1999 - Le Centre Culturel Roumain Paris (France); 1999 - Galerie Oravitzan, New York (États-Unis); 2000 - East - West Gallery, New York (États - Unis); 2000 - Casa Giovaninetti, Saint Leu la Forêt (France); 2001 - Galerie Pro Arte, Lugoj; 2001 - Bad Homburg (Allemagne); 2001 - Maison Consulaire, Saint Leu la Forêt (France); 2001 - Centre Culturel Roumain, New York (USA); 2002 - Musée national d'art, Cluj; 2003 - Musée national d'art et d'histoire catholique, New York (États-Unis); 2003 - Musée national d'art, Cotroceni, Bucarest; 2004 - Franconville (France); 2005 - Salon national d'art, Arad; 2006 - Musée d'Art, Timisoara; Complexe balnéaire culturel d'Ocna Sibiului; Vertriebspartner Center, Vienne Neustadt, Banque d'Autriche Creditanstalt, Institut für Kultur, Vienne; Institut culturel roumain, Vienne; Ambassade de Roumanie, Vienne; 2007 - Lux Lumen, Sala Terrena, Klosterneuburg, Autriche, organisateurs: Institut culturel roumain - Vienne, Institut roumain d'études inter-orthodoxes, interconfessionnelles et interreligieuses (INTER); Lux Lumen, organisateur Musée national Brukenthal, galerie d'art contemporain du musée national Brukenthal, conservatrice Liviana Dan et Marko Rupnik; 2008 - Lux Lumen, organisateurs: Centre culturel autrichien Palffy Palace, Wiener Hofburg Orchester, AUSTROM; Palffy Palace, Vienne; 2009 - Musée d'Art, Timisoara; 2010-2012 - Casa-atelier Oravitzan-Poparad, Timişoara; 2013 - Musée Paysan Roumain et Palais Mogosoaia.

     

    COLLECTIONS :

    Les œuvres de Silviu Oravitzan se trouvent dans les collections d'état: Timişoara, Bucarest, Resita, Lugoj, Musée d'Art de Reszow (Pologne), Musée d'Art Moderne de Debrecen (Hongrie) et collections privées: Papastefanakis Grèce), Christophe et Dana Giovaninetti, Sergiu Celibidache, Claude Massuard (France), Peer Matson (Suède), David Pagrotski (Royaume-Uni), Helga May, R. Kolles, Al. Breban, Maria Beck (Allemagne). En 2003, Oravitzan a réalisé des sculptures à grande échelle à partir de la résidence du monastère Nicula du métropolite Bartholomé de Cluj. Un an plus tard, il a terminé l'iconostase de l'Église orthodoxe "Changing to the Front" à Cluj.

     

    BIBLIOGRAPHIE :

    Arts for the Millennium, ouverture spéciale des États - Unis , volume III, 2002.
    Paul Barba-Neagra, Marcel Tolcea, Oravitzan , 1999, 1re édition, 2002, 2e édition.
    Răzvan Bucuroiu, 21 visages de la confession , Ponte, Bucarest, 2011, pp. 105-11
    Octavian Barbosa, Dictionnaire des artistes contemporains , Meridiane, Bucarest, 1976, page 371.
    Ionel Bota, Oravitzan World , Club Mitteleuropa, Oraviţa, 2008.
    Onisim Colta, Exercices de Réflexion , Brumar, Timişoara, 2008, pp. 204-207.
    Onisim Colta, "La Grande Peinture - Un Chemin vers le Centre", Arca , magazine culturel, no. 1, 2, 3, 2006.
    Paul Corazola, Farbe Gold, Dekor Metapher, Symbol, Bewegende für Malerei heute , Künstlerhaus, Ars Nikolai, 1992, p.
    Maria Magdalena Crişan, Exercice de l'œil , Printco, Iaşi, 2010, pp. 236-239.
    Vasile Drăguţ, 111 peintres contemporains , Artis, 1980, pp. 159-160.
    Ovidiu Giulvezan, Dialogues de Silviu Oravitzan avec Sergiu Celibidache et Gheorghe Zamfir , dans Timişoara Musical Echoes , Brumar, Timişoara, pp. 348-352, 354-355.
    Gheorghe Jurmă, La découverte du Banat , Timpul, Resita, 1994, pp. 116-118.
    Marie Jeanne Jutea Badescu, Essentiel d'une galerie , Hestia, Timişoara, 1998.
    Corneliu Mircea, Dialogues sur l'être , Amarcord, Timişoara, pp. 269-281.
    Mircea Nedelciu, Traitement Fabulatoire , Livre Roumain, Bucarest, 1988.
    Basarab Nicolescu, d' Isarlik à la vallée d'Uimii. Interfaces spirituelles , volume 1, Curtea Veche, Bucarest, 2011, pp. 372-375.
    Picu Ocoleanu, Radu Preda (éd.), Liturgical et Ethos Community , Métropolite d'Olténie, Craiova, 2007, pp. 277-285.
    Radu Preda, "Les églises orthodoxes de Cluj. Réhabilitation, Fractures, Rénovations " , TABOR 9 (2012), pp. 11-23.
    Radu Preda, Marcel Tolcea (éd.), Oravitzan. Lux Lumen , Brumar / INTER, Timişoara, 2005.
    Sanda Stolojan, Sunflower Sun, Humanitas, Bucarest, 2007, pp. 52-135.
    Pavel Şuşară, "Silviu Oravitzan ou une histoire sur le lumen et le luxe", Roumanie littéraire , 16 octobre 2009.
    Marcel Tolcea (éd.), Silviu Oravitzan , avec une introduction de Marcel Tolcea, textes d'Ana Maria Altman, Radu Preda, Mădălina Diaconu, Art Museum Timişoara, 2008.
    C. Ungureanu, Fragments sur le théâtre , Timpul, Resita, 1997.
    C. Ungureanu, Pages théâtrales. Encyclopédie des Artistes Roumains Contemporains , volume 3, Arc, 200

    Prix Senghor des Arts

     

     Prix Senghor des ArtsPrix Senghor des ArtsPrix Senghor des ArtsPrix Senghor des Arts

     

     

     

     

     

    « Prix de poésie SenghorPrix Jean-Louis Forain »